Auteur : Grm

Memphis Coffee: premier Dinner sur Caen


Memphis Coffee est une chaine de restaurant qui a pour thème les dinners des années 50 aux Etats Unis.

Aimant la nourriture « américaine » et les décors de ce style de restaurant, on avait hâte de tester ce restaurant. Etant le premier à ouvrir dans la région (un Tommy’s dinner doit ouvrir très prochainement , qui est le même restaurant avec un autre nom!) il y a une forte affluence, mais les deux fois où nous avons mangé là-bas, nous y sommes allés tard donc pas de problème pour avoir de la place. Je sais par contre qu’aux horaires de rush, il y a de la queue pour manger et que le service traine.

La première fois, j’ai choisi un burger végétarien, avec frites, classique. Le burger n’avait rien d’exceptionnel, le bun ressemble fortement à ce qu’on trouve dans le commerce ou chez Mc do donc pas goûtu! Les frites étaient à peine cuites sans goût non plus. G avait choisit un burger classique, sa viande est arrivée saignante alors qu’il avait demandé bien cuit…

Nous avons choisi des churros au nutella pour le dessert, nous nous sommes régalés , on avait l’impression d’être à la fête forraine.

2e test: un plat n’est pas arrivé complet , pas de bacon pour un burger portant ce mot dans son nom … La serveuse nous informe après la réclamation qu’il n’y en a plus… Pas de solution de trouvée, pas de geste de dédommagement.

Ce restaurant est sympa pour y passer un moment agréable mais la nourriture n’est pas à la hauteur du décor.

Je ne donnerai pas plus de précisions.

 

Un ptit coup de pub


Me re-voila, il aura fallu le temps que l’envie me reprenne mais je compte bien redonner vie au blog. Affaire à suivre 😉

Aujourd’hui j’ai appris la sortie d’applications faites par deux amis. Je les ai testées et j’ai eu envie de vous les faire découvrir

Your Game Library

Réalisée par Alexis, cette application iOS vous permet de lister et d’avoir toujours sur vous votre ludothèque.  En effet vous pouvez rechercher un jeu par son titre et l’ajouter à l’application. Chose pratique, l’application classe les jeux par plateforme et se base sur une importante base de donnée vous permettant d’ajouter tout les jeux récents ou anciens.

Capture d’écran Your Game Library

Personnellement, je trouve cette application vraiment pratique car comme j’effectue beaucoup de brocante dans lesquelles je cherche à étoffer ma collection rétro-gaming, je n’aurais plus a me demander si j’ai ou pas tel ou tel jeu. Enfin j’ai eu l’occasion de voir avec le développeur concernant le futur de l’application et je peux vous dire qu’il a beaucoup de bonnes idées à mettre en oeuvre qui annoncent que du bien pour l’application.

Your Game Library est disponible gratuitement sur l’app store

(suite…)

{Coup de gueule} Mes déboires avec Adrexo


Aujourd’hui j’inaugure une nouvelle catégorie sur le blog, les coups de gueules. Par moment, il y a des choses qui se passent dans l’actu autour de moi ou plus éloigné, et par moment j’ai envie de dire : « Merde ! ». Vous les retrouverez donc dans cette nouvelle catégorie. Pour inaugurer cette catégorie je vais pousser ma gueulante contre la société Adrexo et particulièrement l’agence de Caen.

Adrexo c’est, je n’ai pas les preuves de ce que j’avance, un service de livraison low-cost qui embauche des livreurs utilisant leur voiture perso. Ces livreurs sont libres d’organiser leurs tournées comme bon leur semble, une fois qu’ils ont récupéré les colis dans le dépôt. Ceci induit que le délai, entre l’arrivé du colis à l’agence régionale et l’arrivé dans votre boite aux lettres, peut atteindre 5 jours.

Or depuis quelques temps, Amazon et la Fnac ont basculé leur service de livraison de Collisimo vers les services d’Adrexo. C’est compréhensible quand on réfléchi à la quantité de colis qu’ils expédient chaque jours; une économie fut elle de moins d’un euro multipliée par le nombre de colis journaliers représente au bout de l’année un gain non négligeable.Et ce processus ne me dérange pas en soi si le service était au niveau de ce que propose Collissimo.

(suite…)

{Critique} Intouchables


Mardi soir j’ai assisté à l’avant première d’un film qui s’annonce pour moi comme la meilleure comédie de l’année. Déjà, la première fois que j’ai vu la bande annonce du film, il m’a tapé dans l’oeil, je ne saurais dire pourquoi, ce fut comme une intuition. Il faut croire qu’elle a été bonne vu le succès du film (il a réalisé le 3ème meilleur lancement de l’année), et j’espère arriver à vous convaincre d’aller le voir.

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=cXu2MhWYUuE&hd=1&w=600]

(suite…)

Ma lettre au Père Noël 2011


Il y a quelques années de cela, étant môme avant Noël j’avais l’habitude d’écrire ma lettre au Père Noël en découpant les photos présentes dans les catalogues de jouets. Nous sommes maintenant en 2011, et comme j’ai la chance de compter parmi mes lecteurs un certain Santa Claus parmi mes lecteurs, je vous propose donc de décrire ma lettre au Père Noël version 2011.

Cher Père Noël,

Je m’appelle Jeremy et j’ai 22 ans (celui qui ose dire que je suis trop vieux pour m’adresser au Père Noël, risque de sentir son derrière le démanger), j’ai bien travaillé cette année à l’école et je me suis presque pas disputé avec ma chérie.

Cette année comme tous les ans, j’attend ta venue avec impatience, et au petit matin j’aimerais bien trouver au pied du sapin :

Le nouveau Kindle d’Amazon

Existant depuis 4 ans aux USA, le reader à encre électronique d’Amazon débarque enfin chez nous dans une 4 ème version que je trouve être la plus élégante de toute. Toutes les précédentes versions du Kindle disposaient d’un clavier physique, dont je ne vois toujours pas l’utilité et qui en plus occupait beaucoup d’espace sur l’appareil; et pour cette nouvelle version Jeff Bezos et son équipe l’ont enfin abandonné permettant ainsi à l’appareil de pouvoir être trimballer partout.

Ce nouveau look m'a attiré dès le début

Petit bémol cependant, la boutique de livres en français n’est pas la plus étoffée qui existe mais la différence porte principalement sur le fond du catalogue. Autre point négatif pour moi, vient de la non compatibilité avec le format ePub, qui tend à devenir le standard du marché et il faut donc convertir tout nos ebooks dans le format propriétaire d’Amazon pour pouvoir les lire sur la tablette. (suite…)

A journey in Jersey


Samedi dernier Aurora et moi avons pu profiter d’un de nos cadeaux de Noël dernier, une journée de ballade à Jersey et fêter comme il se doit nos 4 ans ensemble. L’occasion pour ma moitié de faire des folies dans des magasins inexistants en France, et pour moi de faire des belles photos et peut-être dégoter quelques bons plans jeux vidéos.

Samedi 4 Juin 5h du matin, toute la France dort paisiblement, toute ? Non, car il est l’heure pour moi de se réveiller car un bateau nous attend et qu’il y a plus de 1h30 de route pour aller jusqu’à la gare maritime de Barneville-Carteret. Une fois arrivé ma chérie commence à stresser de peur d’être malade sur le bateau. D’ailleurs c’est à bord du Victor Hugo, un des 2 catamarans appartenant à la flotte qui fait les traversées pour les iles anglo-normandes. 9h ça y est c’est le moment de partir, je me rappellerai tout le temps de la tête qu’a fait notre voisine quand elle a compris que ma chérie avait le mal de mer; heureusement plus de peur que de mal, tout c’est passé pour le mieux. Le bateau fut aussi l’occasion de passer au Duty Free et de profiter de quelques produits détaxés, 30€ sur un parfum ça le fait non ?

Le magnifique port de St Helier baigné de soleil

Arrivé à 9h sur l’île (faille spatio-temporelle et tout, et tout… ou simple décallage horaire; allez savoir !), le temps est brumeux et gris on espère que ça s’améliorera histoire de pas gâcher la journée. Direction le centre ville, on est pas là pour visiter mais pour faire les magasins; ça tombe bien, premier magasin sur lequel on tombe celui pour lequel ma chérie voulait venir : Topshop. Et là ce fut la razzia, même pas le temps de faire le change de monnaie, obligé de trouver un bureau de change à toute vitesse pour qu’on payer les premières trouvailles de ma chérie; heureusement la vendeuse du magasin fut très gentille et m’en indiqua un.

(suite…)

{Critique} Level 26 : Dark Prophecy


Après la claque prise lors de la sortie du premier roman il était évident que j’allais me jeter sur le nouvel ouvrage écrit par Anthony E. Zuiker et Duane Swierczynski. Me l’étant fait offrir à Noël, c’est seulement ce week-end que j’ai commencé sa lecture car je voulais être réellement prêt pour le lire, et ce pour 2 raisons. Premièrement Level 26 est l’un des livres qui m’a le plus marqué de par l’horreur de certaines scènes, à tel point que j’avais conseillé à mon beau frère d’attendre avant de le lire, je ne vous dirais pas pourquoi sous peine de vous spoiler la fin du livre si vous ne l’avez pas lu (honte à vous). Deuxièmement la force de cette ouvrage, les petites scènes que l’ont pouvaient regarder sur internet toutes les 20 pages, et aussi une de ces principales faiblesses : il est frustrant de ne pas avoir d’accès internet pour les regarder. Le livre requiert donc d’être prédisposé pour le lire.

Je pense que je n’est pas été le seul à me faire cette dernière remarque, et que cela à du remonter aux oreilles de l’auteur. En effet il est maintenant possible d’accéder à ces scénettes directement depuis son mobile par l’intermédiaire d’un Flashcode à scanner. On accède directement à la vidéo et surprise : les sous-titres sont inclus avec les vidéos, parfait pour tous ceux qui ne maitrisent pas l’anglais à merveilles. Il est donc maintenant possible d’emporter son livre à la plage et pouvoir visionner les court métrages réalisés par le créateurs de la série Les Experts.

Suite directe du précédent volume, Dark Prophecy nous permet d’accompagner l’inspecteur Steve Dark qui se remet douloureusement de sa dernière enquête. Celle-ci l’avait poussé à affronter un psychopathe qui a tué toute sa famille. Alors qu’il essaye de se reconstruire une nouvelle affaire lui arrive dans les mains. Il devra choisir entre sa fille qui est resté chez ses grands parents depuis sa naissance et traquer ce nouveau criminel au risque de sombrer encore plus dans les ténèbres.

Avec son premier roman Anthony Zuiker avait frappé très fort, au niveau de l’histoire. Rarement j’avais lus un livre qui témoignait d’une telle violence dans la psychopathologie d’un tueur, violence c’est vraiment le mot à retenir. Dans ce nouveau livre l’auteur semble avoir bien freiné sur la violence, le résultat n’est pas spécialement mauvais; mais on suit les aventures d’une division spéciale censée traquer des criminels  dont les actions sont plus horribles que celles des pires criminels. Cependant le livre compense ce petit manque par un scénario extrêmement bien ficelé, Steve Dark est un personnage captivant, autant dans le premier livre l’ensemble des personnages revêtaient une certaine importance dans l’histoire, autant dans ce nouveau chapitre Steve Dark est l’unique personnage important de tout le livre. Une fois encore moi qui aime m’attacher à l’ensemble des personnages d’une saga j’ai fait un peu la moue. Il n’en reste que le livre est un délice, et pour preuve je l’ai lus en même pas 2 jours et j’ai même du l’emmener dans le bus car je voulais le finir à tout prix mais sans être à la bourre.

Je profite aussi de l’occasion pour parler des vidéos accompagnant le livre et disponible sur level26.com. Dans le premier volume celles-ci illustraient les actions du tueur ou du flic, renforçant ainsi l’implication du lecteur. Dans Dark Prophecy, ces courtes scènes nous permettent d’en apprendre beaucoup plus sur l’inspecteur Dark que sur les actions du tueur. L’occasion pour Anthony Zuiker d’économiser les précieuses pages nécessaires au ressenti par le lecteur des émotions, apportées par des images et de la musique. A noter aussi la qualité de ces vidéos Anthony Zuiker étant ‘Le’ monsieur des Experts il acquis un certain talent pour la réalisation et son excellence boulot parfait un livre très bien écris.

Daniel Buran incarne à merveille l'inspecteur Steve Dark

Après un premier coup d’essai fort impressionnant le duo Anthony Zuiker et Duane Swierczynski prouvent qu’ils sont des écrivains talentueux. Leur concept de le livre interactif marche toujours à merveille et le fait de pouvoir maintenant consulter les vidéos en situation de mobilité, retire la contrainte de la lecture devant son ordinateur. Cependant certains éléments qui m’ont plus dans le premier livre ont été un peu mis en retrait dans Dark Prophecy, à espérer que les choses changent (en bien) à nouveau pour le prochain volume et les choses seront parfaites. Mais la copie est plus que correcte et c’est donc avec beaucoup d’impatience que j’attend de connaitre le prochain tueur auquel sera confronté l’inspecteur Steve Dark.

Des news d’outretombe


Vous l’avez remarqué je ne suis plus trop actif sur le blog en ce moment et je m’en excuse car apparemment vous êtes plusieurs à passer voir si il y a du neuf par ici.

Mais les raisons sont assez simples : beaucoup de projets et pas assez de temps à consacrer à chaque. J’ai eu la chance depuis que j’ai repris les cours à Supinfo d’avoir dégoter un stage à temps partiel (3 jours école/ 2 jours stage)  et je suis claqué quand les journées se terminent. Je m’intéresse aussi avec beaucoup d’attention au développement mobile donc je passe du temps à me renseigner sur toutes ces technos. Mais je vous réserve aussi quelques surprises pour bientôt.

Tout d’abord je prépare une prochaine mise à jour mineure pour Prune mon application d’aide à la réalisations de mots fléchés. Mise à jour qui sera suivie d’une autre plus tard beaucoup plus importantes.

Ensuite on m’a aborder pour parler d’un évènement qui aura lieu près de chez moi et ce pour la bonne cause, je vous en parlerais plus en détail d’ici la fin de la semaine (croisons les doigts).

Enfin je reste un gamer et donc je passe quelques moments à avancer dans tout les jeux qui sont en stand by. Je suis d’ailleurs en train d’être atteint d’une crise de rétro-gaming, je parcours les brocantes à la recherche des consoles qui ont marqués l’univers du jeu vidéo, par nostalgie mais aussi parce que l’on attend de moi que je transmette tout ceci à un p’tit braillard qui vient d’arriver dans la famille (c’est pas le mien, j’suis encore trop jeune pour ça).

{Critique} True Grit


Western sorti à l’origine en 1969 , et adapté du roman éponyme de Charles Portis , True Grit s’offre un renouveau sous la coupe des frères Coen (No country for old men, Fargo, Ladykillers…). Avec cette fois ci Jeff Bridges pour remplacer John Wayne dans le rôle principal. J’ai pu le voir, n’ayant même pas besoin de tanner madame pour y aller, et je vous livre ici mes impressions.

Le Pathé de Caen n’est pas mon cinéma favori, de par sa localisation, en centre-ville donc il faut y aller et rentrer à pied car impossible de se garer (donc on évite les séances du soir), et par sa configuration, on fait la queue en extérieur (aglagla quand il fait froid) et ses (trop) nombreux escaliers pour atteindre des salles plates où il faut lever le crâne pendant tout le film. Mais cependant il s’agit du seul cinéma qui a un peu moderniser son équipement en ayant une partie de ses salles équipées en numériques. Et on a eu la chance de pouvoir regarder True Grit dans une de ses salles, c’est un vrai plus pour admirer n’importe quel bon film l’image est nette, les moindres détails ressortent à l’image et je trouve cela reposant pour les yeux.

Il raconte quoi ce film ?

Matie Ross 14 ans, vient de perdre son père assassiner par son employé ivre pour deux pièces d’or. Elle n’a qu’une idée en tête : réclamer justice. Mais pour rattraper le lâche en territoire indien elle n’a d’autre choix que d’engagé Rooster Cogburn, un U.S Marshal borne et alcoolique. Chemin faisant il tomberont sur un Texas Ranger (ce n’est pas Chuck Norris) qui lui aussi recherche l’assassin mais pour le meurtre d’un sénateur texan. Leur motivations et leurs désir étant différents ils se lanceront chacun de leur coté dans une traque au milieu des terres sauvages, à la recherche du bandit…

Et sinon il donne quoi ce film ?

Imaginez : un cow-boy, qui chevauche vers le soleil couchant dans un désert avec ses cactus et ses mirages dus à la chaleur. Rajoutez à ceci une douce musique qui fait « I’m a poor lonesome cow-boy… »; c’est bon vous voyez de quoi je parle ? Eh ben True Grit c’est tout l’opposé.

(suite…)

Présentation de Flattr


Co-fondé par l’ancien porte-parole de The Pirate Bay, célèbre moteur de recherche permettant d’accéder à de nombreux contenu culturels de manières illégales, Flattr est un service permettant aux créateur d’être rémunérer directement par ceux qui apprécie leurs réalisations. Créé dans l’espoir d’apporter une solution aux problèmes de rémunération de l’industrie musical, Flattr s’adresse à tout le monde, aussi bien les artistes, que les blogeurs, ou encore des photographes, ou des développeurs.

Son principe de fonctionnement est on ne peut plus simple, Flattr vous demande de faire un versement, sur lequel ils prennent 10% (pourcentage qui se réduira avec la popularité du service). Il vous suffit ensuite décider sur combien de mois vous souhaiter utiliser ce montant. Ensuite dès que vous tombez sur n’importe quel « Thing » qui vous plait et dont vous souhaitez remerciez son auteur pour son incroyable travail, il vous suffit de cliquer sur le bouton Flattr associé au site où vous vous trouvez. A la fin du mois Flattr comptabilisera le nombre de clics et répartira votre montant mensuel entre tous les clics effectués.

httpv://www.youtube.com/watch?v=9zrMlEEWBgY

(suite…)